Partagez | 
 

 Une chambre s'il vous plaît

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Etranger
Angie Ravena

Inscription : 23/12/2012
Messages RP : 8

MessageSujet: Une chambre s'il vous plaît   Mer 2 Jan - 11:49

[← Depuis: La Grande Place]

De nouveau seule sur la place, Angie s'était dirigée vers l'Auberge. Elle accélérait le pas à chaque goutte qui la trempait un peu plus. Elle ne savait pas ce qu'il l'attendait à l'intérieur, mais de toutes manières elle ne comptait pas rester dehors par ce temps, cela faisait déjà assez longtemps qu’elle était là . La traversée lui parut interminable, la pluie ne cessait de tomber. Plus elle avançait plus avait-elle l'impression que la route, qui semblait pourtant courte, s‘éloignait. Elle se sentait maintenant suivie, une sensation probablement imaginée par son esprit stressé.

Mais pourquoi était-elle si anxieuse? C'était insensé, elle allait, pourtant, pouvoir se réchauffer et dormir, choses qui lui manquaient beaucoup au moment-même. Enfin elle arriva à la porte, soulagée elle s'apprêtait à l‘ouvrir avec le même trac que celui avant un premier spectacle. Elle essaya tout de même de s'arranger le mieux qu'elle le pouvait, ce n'était pas tâche facile mais elle ne s’imaginait pas se permettre de se présenter aussi mal vêtue. Après s'être recoiffée tant bien que mal, elle posa sa main sur la clenche, c'était le moment fatidique, celui qu'elle avait à la fois tant espéré et redouté. Qu'allait-elle trouver derrière cette porte, entrée d'une bâtisse en bien mauvais état?

Elle ouvra l‘unique accès, donnant sur une vaste pièce. Ce n'était sûrement pas la plus accueillante qu'elle avait vu, bien que plus rien ne l'étonnait désormais, mais au moins il faisait chaud. Une chaleur réconfortante et chaleureuse. Que de bonheur à ce moment, elle aurait très bien pu dormir sur le palier que ça ne l'aurait point dérangé. Désormais plus rien n'existait autour d'elle, elle commençait enfin à se réchauffer, que de bonheur.

Elle ferma la porte qu'elle avait oublié tant elle était bien et fit quelques pas. Elle observa l'endroit, tel un enfant devant une vitrine de jouets, certes le décor aurait pu faire parti d'un film d'horreur, mais ça lui convenait très bien. Après tout, l'endroit qu'elle venait de quitter n'était pas mieux et elle ne s'en était jamais plaint.

Elle tourna sur elle-même, observant chaque recoins, quand son regard croisa celui d'un homme. Elle en avait presque oublié que pour réserver une chambre il fallait un aubergiste. Elle ne put s'empêcher de détourner le regard, les fixations ce n'était pas pour elle. Elle fit quelques pas jusqu'au comptoir et releva la tête. L'homme qui se trouvait face à elle ne faisait pas le double de sa taille mais ça ne devait pas en être loin. Elle exprima une formule de politesse en esquissant, malgré tout, un petit sourire.

"Bonjour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Edward Winter

Inscription : 31/12/2012
Messages RP : 3
Emploi : Aubergiste

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Dim 13 Jan - 22:01

Edward Winter avait commencé sa journée comme tant d'autre commençait pour lui. Lever vers 6 heures du matin, afin de préparer le petit déjeuner pour ses pensionnaires. Il avait ensuite fait un peu de ménage dans la salle commune après la fin de la personne qui avait déjeuné le plus tardivement. Il avait ensuite inspecté les chambres des voyageurs, sous prétexte de faire le ménage, à l’affût de toutes choses pouvant se révéler utile à rapporter au conseil. C'était une chose qu'il aimait, contempler les autres, les observer, en noter dans sa mémoire chaque petits détails.


Après son habituelle tournée d'inspection, il avait enchaîné sur un rapide tour dans sa petite coure extérieur. Il avait pris soin de chausser des bottes et de passer un tablier par dessus ses vêtements. Un grand parapluie venait terminer se tableau plutôt cocasse d'un homme en costume faisant du jardinage. Il cueillit seulement quelque feuille de son herbe à pipe, pour les entreposer dans la cave afin de les faire sécher.


Une fois ses taches habituelles effectuées, il prit un livre dans sa chambre qu'il avait commencé de lire il y a quelque jours et dont le suspens aller se dénouer d'ici peu car il ne restait plus qu'une petite centaine de page et s'installa confortablement pipe en bouche dans un confortable fauteuil auprès de la cheminée.


Il scrutait maintenant les volutes de fumée bleutée, le livre reposé sur ses genoux. La fin lui avait semblé un peu trop facile, le coupable ayant enchaîné maladresses sur maladresses et s'était fait prendre d'une manière bête à pleurer. En allant ranger le livre il vit au travers de ses vitraux, deux personnes sur la place. Il se dit qu'avec cette pluie il était bien mieux dans son intérieurs douillet.


L'aubergiste s'installa derrière son bar, regardant la salle comme un gros chat, la pipe coincé entre les dents. Une petite femme vint pousser la porte de l'auberge. Le gros chat la fixa, un grand sourire au lèvres. Il profita que celle ci détourne le regard pour arracher la pipe de sa bouche et en dissiper la fumée. Elle fit quelque pas vers le comptoir ruisselant de petites gouttes.


Un timide petit "bonjour" jaillit de ce petit brin de fille avec un petit sourire. Edward lui répondit d'un grand sourire charmeur.


" Bonjour, je me présente Edward Winter, tenancier de cette humble auberge. Oh mais pardon vous êtes toute trempée, aller vous installez prêt de la cheminée, je vous apporte de quoi vous sécher. "

Edward s'éclipsa un instant et revint avec un petit paquet de serviette qu'il tendit avec un nouveau sourire à la jeune demoiselle.


" Bon, voilà qui est mieux. "



[HRP: chose promise, chose due]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Etranger
Angie Ravena

Inscription : 23/12/2012
Messages RP : 8

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Mer 16 Jan - 9:56

L'aubergiste lui renvoya son bonjour avec un sourire fort charmeur et lui proposa de se sécher près de la cheminée. Assez pour mettre totalement en confiance Angie et l'a sortir de sa sombre bulle. Qu'il était réconfortant, dans cette situation, que de trouver quelqu'un d'aimable. Ou du moins qui le paraissait. Elle savait très bien que les étrangers n'étaient pas toujours bien vus dans ce village et qu'ils étaient les premiers sacrifiés, mais elle comptait se faire une place. Un effort de compassion et une bonne dose de sang-froid devrait l'en aider.

Il lui ramena un paquet de serviettes avec un grand sourire. Un sourire vrai apparement. Pas ce genre de sourire hypocrite et insignifiant. Elle l'avait, malgrès elle, analysait. Et elle savait à quoi s'attendre désormais, du moins un peu près. Rien ne présentait une mauvaise entente entre ces deux êtres.

Elle le remercia grandement avec un large sourire, plus assuré cette fois ci. Son assurance naturelle revenait enfin, mais mieux valait qu'elle veille à ce qu'elle ne l'envahisse pas trop. Au risque de faire ressurgir les vieux fantômes d'antan.

Elle partit en direction de la cheminée. Elle sentait le regard posé du grand homme sur elle. Mais aussi étrange que ce n'était pas à son habitude, ce regard ne la genait en aucun cas, elle le sentait même comme réconfortant et protecteur, une sentation plus ressentie depuis un grand nombre d'années.

Elle pensait désormais à faire connaissance, sans se soucier du reste, histoire de se divertir un peu des ces terribles aventures qui l'attendait. Un ami? Ici? pourquoi pas se disait-elle. Elle ne pensait qu'au moment présent, s'évadant du reste pour un instant, long elle l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Etranger
Fiona Mellows

Inscription : 24/12/2012
Messages RP : 4
Emploi : Étudiante rebelle.

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Sam 19 Jan - 14:06

[← Depuis : La Forêt]

L'entrée de la ville passée, Fiona passa un moment à vagabonder et à tituber, trempée jusqu'aux os, observant chaque bâtiment de ce sombre village. Elle avait été au début extrêmement soulagée de sortir de cette forêt pour arriver dans un lieu probablement habité. Mais maintenant qu'elle s'y trouvait, elle ne pouvait s'empêcher de se dire que, peut-être, la forêt était en fait bien mieux, tant l'atmosphère qui se dégageait de cet endroit était malsaine. Plusieurs fois, il lui sembla capter du coin de l’œil un mouvement derrière un volet fermé, ou un regard posé sur elle qu'on détournait, caché par les fenêtres d'un vieux bâtiment. Vieux, en effet. Elle avait l'impression d'être revenue dans le passé, pas étonnant que son téléphone refusait de coopérer, en fait.

Elle s'arrêta finalement devant un bâtiment plus grand que les autres, dont l'enseigne, elle, était assez explicite pour qu'elle la comprenne. Serrant son sac contre elle, elle poussa la porte de ce qui était désigné comme une auberge.

La porte grinçante refermée derrière-elle, la chaleur qui envahissait la pièce la fit se sentir un peu mieux. C'était déjà ça. Et, de plus, elle n'était pas seule, chose qui la rassura sur le moment. Une femme se tenait près de la cheminée et il y avait également un homme, probablement le propriétaire des lieux. Fiona resta plantée à l'entrée.

"Euh... B... Bonjour... Je me suis perdue dans la forêt et... euh..."

Dégageant une mèche de cheveux humide qui lui tombait devant les yeux, Fiona tentait de reprendre son calme, le cœur encore battant de sa course contre les chimères qui grouillaient, du moins elle le pensait, dans la forêt.

"On... est où là, au fait ?"

Les idées plus claires, elle se rappela que, bien que sortie de la forêt, elle était toujours objectivement perdue, en vérité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Edward Winter

Inscription : 31/12/2012
Messages RP : 3
Emploi : Aubergiste

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Dim 20 Jan - 14:01

Edward observait la jeune femme au coin du feu qui semblait frêle et grelottante. Elle semblait pensive. Edward se demandait combien de temps pourrait-elle rester sans être en danger dans la bonne et très vielle ville de Colinstown. Elle ne semblait pas être dérangé par le regard pénétrant qu'Edward posait sur elle. Il essayer de deviner le plus de choses possible sur sa nouvelle arrivante, il le faisait à la manière de Sherlock Holmes. C'était un personnage de roman de Sir Arthur Conan Doyle, qui avait la particularité de posséder une science de la déduction particulièrement avancé. Dans ses livres Sir.Doyle transmettait des concepts de Holmes, c'était l'un des auteur favoris de l'aubergiste qui aimait à voir des similarités entre Sherlock Holmes et lui même.


Il y avait quelque chose d'étrange à ce moment précis. Par moment voyez vous Edward se sentait presque comme connecté à l'auberge, comme si celle-ci faisait partie de ses organes et dont il n'aurait pour rien au monde se défaire. Donc disais-je à ce moment précis Edward se sentait connecté à l'auberge, depuis son comptoirs où il avait commencé de préparer un chocolat chaud pour la jeune femme frigorifiée. Quelque chose ou quelqu'un semblait approcher de son auberge.


Edward tourna ses yeux devenus glacial et déterminé sur sa canne épée qu'il pouvait dégainer en moins de deux secondes si le besoin s'en faisait ressentir. La porte s'ouvrit, en un éclair Edward s'était retourné canne à la main prêt à en faire sortir la lame.


Apercevant la silhouette qui passait la porte il reposa la canne et retrouva son regard amical ainsi qu'un sourire enjoué.


"Euh... B... Bonjour... Je me suis perdue dans la forêt et... euh..."


Edward voyait de nouveau une jeune personne qui semblait perdu sur le pas de sa porte. Avec un sourire il fit :


Bonjour jeune demoiselle, je vous invite à vous réchauffer près de la cheminée avec l'autre demoiselle.


Il avait accompagné ses paroles d'un geste. Il s'absenta une seconde fois pour chercher des serviettes. Quand il revint il tendit les serviettes à celle qui n'en avait pas et déposa deux chocolats chauds sur un guéridon en gardant un à la main.


"On... est où là, au fait ?" fit la seconde arrivante.


Edward touillant distraitement son chocolat lui répondit dans les termes qui suivent :


Bienvenu à l'auberge du voyageur comblé, j'en suis le tenancier Edward Winter. Pour plus de précision géographique nous sommes dans la petite ville de Collinstown en Irlande.


L'aubergiste fit un petit sourrire à la nouvelle arrivante et bu une gorgée de chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Etranger
Angie Ravena

Inscription : 23/12/2012
Messages RP : 8

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Mer 23 Jan - 17:19

Angie venait de s'assoir sur la canapé au bord de la cheminée. Elle s'était enroulée dans une serviette aimablement donnée par l'Aubergiste. Voilà qu'il arrivait avec deux chocolats chauds, lorsque la porte s'ouvrit. Elle se mit d'abord sur sa garde, prévoyant une attaque, et en un coup d'œil vit que son aimable hôte faisait de même.

Enfin, une ombre apparue dans l'ouverture de la porte. C'était une jeune fille blonde qui se présentait face à eux. Son état lui rappelé le sien à son arrivée. Elle était trempée jusqu'aux os et un air perdu se lisait à peine sur son visage. Elle balbutia quelques mots auxquelles Edward répondit immédiatement tel un message d'accueil automatique. Edward justement, elle venait d'apprendre son nom.

Il posa le chocolat sur la table et Angie le prit, se réchauffant les mains. Elle ne savait que trop dire ou faire dans cette situation. Elle préférait laisser la place à l'aubergiste, après tout elle n'était pas là depuis longtemps.

Elle but une gorgée, puis deux, puis trois... et le reste de la tasse. Elle était désormais réchauffée de l'intérieur, enfin. Elle espérait pouvoir, peut être, se réchauffer le cœur, pour un instant, en leur compagnie.

Il lui restait désormais à découvrir ces deux personnes plus profondément qu'avec un simple regard bien que analyseur. Elle ne savait comment la suite allait se passer, mais elle retrouvait le plaisir de l'adrénaline de l'inconnu. Il faudrait, ensuite, penser à réserver une chambre et pouvoir enfin dormir, ce pourquoi elle était venue à la base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Etranger
Fiona Mellows

Inscription : 24/12/2012
Messages RP : 4
Emploi : Étudiante rebelle.

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Sam 26 Jan - 17:10

Bien campée sur ses jambes qui ne tremblaient plus et désormais épargnée par la pluie et le froid, Fiona se recomposa bien vite, frustrée de l'instant de faiblesse qui venait de l’accabler. D'un regard sombre, elle fut enfin capable de dévisager son hôte et la seconde personne qui se trouvait ici, et qui, tout comme elle, ne semblait pas être originaire du village. C'est du moins ce qu'elle retira de son observation, ce qui l'occupa le temps que l'homme ne revienne, des serviettes dans les mains. Fiona les fixa durant quelques interminables secondes avant de finalement se saisir d'une d'entre elles, non sans l'avoir inspectée au préalable. Ses cheveux, entre autres, essuyés, elle se recoiffa avec soin.

"Pour le fait qu'on soit en Irlande, j'étais au courant, oui. Mais merci quand même."

De l'art de retrouver assurance et sale caractère dans toutes les situations, voilà une chose où Fiona était experte. Jouer à la dame même lorsqu'elle était complètement perdue et morte de peur. Rendant la serviette au dénommé Edward, la demoiselle jeta un nouveau coup d’œil à son téléphone, constatant dans un soupir que non, définitivement, elle n'allait pas devoir compter dessus.

"Sérieusement, ça fait combien de centaines d'années que vous ne payez plus la facture de téléphone ?"

Elle ricana légèrement, même si sincèrement ça ne la faisait absolument pas rire. D'un un revers de mèches blondes, Fiona alla finalement se poster devant la cheminée. Elle reprit la parole après un court silence passé à se réchauffer totalement.

"Sinon, est-ce que l'un de vous pourrait m'indiquer le meilleur moyen de rejoindre Belfast depuis ici ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Edward Winter

Inscription : 31/12/2012
Messages RP : 3
Emploi : Aubergiste

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Lun 28 Jan - 21:49

Edward continuait machinalement de boire son chocolat chaud tous en regardant sa petite auberge, son refuge. C'était un lieu qui restait très confortable malgré les assauts sur la ville des monstres. Il y avait une belle cheminée, où les bûches crépitaient, des fauteuils rembourrées et des tables. Il y avait même dans un coin une chose qui aurait pu avec un peu d’aménagement servir d'estrade pour un quelconque spectacle. Edward l'avait installé après avoir retrouvé dans les affaires d'un ''disparu'' des brochures du moulin rouge, sur le moment notre aubergiste en avait rougit jusqu'au oreille. Cette brochure faisait maintenant partie de ses trésors enfouies dans la cave secrète.


Il regarda maintenant les deux personnes qui avait tour à tour fait leur entrée dans son lieu de résidence. La première semblait paisible maintenant à la vue du chocolat qu'elle descendait à grande lampées. La seconde quand à elle ne semblait pas savoir que faire, mais elle gardait un aire hautain qu'Edward n’appréciai pas beaucoup les gens de ce genre. D'après un de ces livres de psychos bidons traitant des adolescent, c'était un comportement normal en cas de manque d'assurance.


"Pour le fait qu'on soit en Irlande, j'étais au courant, oui. Mais merci quand même."


Elle semblait vouloir railler les gens malgré leur main tendu. Edward préféra ne pas relevé la pointe de moquerie. Il fit juste un petit signe de tête pour acquiescer le remerciement. Elle le regardait avec d'un œil suspicieux, son regard alternait entre Edward et son téléphone portable.


"Sérieusement, ça fait combien de centaines d'années que vous ne payez plus la facture de téléphone ?"


Edward qui s'était retourné au bar, tournait le dos pour laver la tasse de chocolat, eu un rictus et choisi de ne pas répondre à cette question. Écoutant simplement le rire de la petite blonde. Il choisit plutôt de répondre à la seconde question de la jeune femme.


"Sinon, est-ce que l'un de vous pourrait m'indiquer le meilleur moyen de rejoindre Belfast depuis ici ?"


''Je ne peux pas exactement vous indiquer la route pour Belfast mais je sais que c'est assez loin d'ici. Je vous conseille de rester ici pour un petit moment le temps de reprendre vos forces. Je pense que vous aussi vous voulez prendre une chambre mademoiselle.''


Il sortit de sous le bar le registre relié de cuir, ainsi qu'un encrier d'argent assortit d'une plume bleutée. Il avait conservé le registre de l'époque. Dans une des pages de ce vieux registre usé il y avait le mot qui avait tout changé ''l’étranger''. C'était le premier client qu'Edward avait enregistré, mais il n'avait pas pris la peine à l'époque de marquer les noms. C'était devenu un ordre impérieux aux yeux d'Edward de prendre en note les noms de tous les clients qui étaient de passage à l'auberge.


Il ouvrit donc le registre sur le comptoirs à la page la plus récente. S’apprêtant à noter les noms des étrangères pour ensuite les laissé signer.


''Mesdemoiselles je vous pries de venir ici pour que je vous enregistre dans notre registre. Une simple signature et je vous conduirai à vos chambres. Les loyers sont plus que raisonnable, de 10€ la nuit et si vous n'avez pas de quoi payer nous trouverons un arrangement du type un peu de travaille pour la chambre.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Etranger
Angie Ravena

Inscription : 23/12/2012
Messages RP : 8

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Mer 6 Fév - 16:08

La jeune fille qui venait de faire son arrivée ne faisait ressentir à Angie rien de bon. Elle avait un air hautain et hypocrite. Quelle honte pour quelqu'un qui ne connaissait rien à l'endroit! Elle préféra se taire de peur de faire des remarques désobligeantes, bien qu'elle en mourrait d'envie. Elle ne savait comment l'hôte pouvait rester aussi calme dans ses réponses, sûrement une question d'habitude.

L'aubergiste s'était dirigé vers le bar, lavant les tasses. Il sortit un vieux cahier en cuir. Probablement le registre. Il les avait invitées à le rejoindre pour réserver une chambre. Angie se leva, regardant du coin de l'œil la nouvelle jeune fille. Elle avait déjà fait son analyse et ne sentait pas une future bonne relation entre elles. Des caractères bien trop différents pour s'entendre.

Elle se dirigea vers le bar où attendait l'aubergiste.

"J'aimerais une chambre pour cette nuit s'il vous plait. Je verrais demain ce que je ferais. Combien je vous dois? Où si vous le voulez, je pourrais travailler pour compenser, c'est vous qui voyez. Au niveau où j'en suis ça m'est bien égal."

Elle attendait la réponse du jeune homme en profitant pour faire une seconde analyse. Analyser telle était sa passion. C'était une certaine mauvaise manie qu'elle avait mais elle ne pouvait s'en empêcher. Elle préférait prévenir les situations que d'être surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Etranger
Fiona Mellows

Inscription : 24/12/2012
Messages RP : 4
Emploi : Étudiante rebelle.

MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   Sam 16 Fév - 15:45

[HRP: Juste pour signaler qu'en Irlande du Nord on utilise la livre sterling...!]

"...Ok."

Pas qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'on lui dise que sa maison était à l'autre bout du pays, mais elle aurait quand même bien aimé que la situation soit différente. Elle soupira, réalisant encore un peu plus dans quoi elle s'était fourrée, avant de rapidement se ressaisir. Ce n'est pas comme si elle était capable d'avouer ses fautes.

Les bras croisés, Fiona s'approcha lentement du bar où l'aubergiste se tenait prêt à enregistrer leurs réservations. La demoiselle jeta un regard en coin à la femme qui se trouvait désormais à ses côtés, avant de hausser un sourcil lorsque l'homme se mit à annoncer le tarif. Bien qu'évidemment, c'était une perspective qu'elle avait envisagé malgré son départ précipité. S'en aller sans un sou serait la pire chose à faire. D'un revers de la main elle repoussa en arrière une vague de cheveux blonds.

"Bien, bien ! Je ne compte pas rester ici bien longtemps de toute façon, mais j'imagine que prendre une chambre ne me fera pas de mal."

Glissant une main au fond de son sac elle en retira son portefeuille bourré de billets de vingt livres. Elle releva les yeux vers l'aubergiste.

"Fiona Mellows. J'espère que vos chambres sont mieux que le reste du bâtiment."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une chambre s'il vous plaît   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une chambre s'il vous plaît

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP Fermé] S'il vous plait, dessine-moi un Empire...
» [SCRIPT] Aide pour script de quête s''il vous plaît
» [RP] et [IRL] Recueil de poèmes, chansons, etc...
» Problème avec un script de difficulté dynamique HELP s'il vous plaît SUPER URGENT
» [Tous Graphiste] Demande de kit, s'il vous plaît.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collinstown :: Centre de Collinstown :: L'Auberge-