Partagez | 
 

 A la pêche aux infos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Le Conseil
Roise O'Connell

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 10
Emploi : Fait partie du Conseil, garde un oeil sur le registre de l'auberge, fumeuse de fleurs avant tout

MessageSujet: A la pêche aux infos   Dim 2 Déc - 2:06

Allongée au centre de sa chambre, sur le sol, comme à son habitude, la jeune femme ouvrit les yeux. Elle n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être. Ses seuls indices se résumaient à la lumière qui brûlait ses yeux et au ciel qu'on pouvait apercevoir à travers la fenêtre. C'était bien trop couvert pour sortir, il allait sûrement pleuvoir, comme souvent ces temps-ci... Et pourtant, il fallait bien se lever et se préparer. Roise se redressa lentement, elle avait le dos en compote, mais ça, ça ne changeait pas réellement. Après s'être fait craquer tous les os un par un, elle porta à sa bouche le reste de ce qu'on pouvait tout simplement appeler un joint et le ralluma. La petit bouffée du matin, la plus importante. Levée, le papier fin entre ses lèvres, c'était l'heure de sa toilette.

Jeudi. Ce soir avait lieu la réunion du Conseil, elle avait à faire. Son but principal aujourd'hui était d'aller demander le rapport à l'aubergiste concernant les étrangers. Elle n'avait pas vu de nouvelles têtes depuis un petit moment mais il faudrait de toute façon penser au prochain sacrifice. Cette réunion s'annonçait difficile.
Sortie de la salle de bain, sans avoir pris la peine de se couvrir, comme à son habitude -pas pudique pour un sous-, la rouquine retourna dans sa chambre à l'odeur si particulière. En parlant d'odeur... Roise avait beau se laver, ce parfum étrange restait comme incrusté dans sa propre peau. Evidemment, ça ne la dérangeait pas du tout, elle avait fini par ne même plus la sentir. Et quiconque faisait une remarque pouvait finir en sacrifice.. Il en fallait si peu.

Roise écrasa la cigarette dans son grand cendrier puis sortit un pantalon noir et un top vert de son armoire. Rien de très compliqué, elle ressemblait juste à une étrangère comme ça, mais bon... Qui n'utilisait pas les vêtements des défunts de nos jours. Ils étaient plus confortables selon Roise, et elle ne cherchait que cela. Son arbalète dans le dos et son couteau de chasse dans sa botte, et elle était partie dans les couloirs et les escaliers de la mairie, en direction de l'entrée principale. On ne pouvait pas dire qu'elle était bien pressée en tout cas... Toujours très lente et le regard dans le vide, Roise semblait plus morte que vivante en général.

Dehors, tout semblait calme. Du moins, sur la place publique. Quelques gouttes légères se faisaient sentir, mais rien de bien méchant, le genre de pluie qui s'arrête aussi vite qu'elle commence. Roise balayait du regard les alentours alors qu'elle traversait le centre du village pour rejoindre l'auberge. Peu de gens étaient de sortie, ça se comprenait, c'était comme ça tous les jours, et c'était encore pire le jeudi. Ils se disaient tous qu'il ne fallait pas se faire remarquer la veille d'une nuit cauchemardesque. Est-ce que ça les sauverait ? Non. Mais tout était dans le mental.

A l'auberge, là encore, peu d'animation. L'aubergiste lui avait apporté quelques détails sur des étrangers qui avaient survécu. Un de leur compagnon avait fait office de sacrifice la semaine dernière, ils étaient donc un peu sur les nerfs, choqués et sûrement tristes. Mais qui s'en occupait ? Le prochain sur la liste, pensait Roise, serait sûrement un du même groupe, à moins d'avoir plus dérangeant. On ne pouvait pas laisser des groupes vivre éternellement, ils étaient dangereux lorsqu'ils perdaient un de leurs membres, pouvaient faire des choses imprévisibles.. Ce n'était pas bon.

Après cette courte discussion - « discussion » à sens plutôt unique...- avec l'aubergiste, Roise sortit et resta plantée devant la porte. Une silhouette bien connue n'était pas très loin, la rouquine ne fit que l'observer, se demandant ce qui pouvait bien l'amener à sortir. Oh, Elizabeth était moins casanière que la cadette, Hisolda, mais celle qui passait sa journée dehors, c'était bien Roise. La grande rouquine se rapprocha d'elle. Peut-être que sa peur de ne pas trouver un corps sans vie demain l'avait poussée à aller le chercher elle-même tout de suite, maintenant, pour le garder au sous-sol, comme un animal attendant de passer par la case abattoir. C'était une idée après tout. Elle l'aiderait.

Alors qu'elle venait à sa rencontre, Roise sentait les regards des quelques personnes aux alentours se diriger vers elles. Mine de rien, deux membres du Conseil qui se « réunissaient » à l'extérieur, hors-contexte d'annonce, ce n'était pas si commun que ça, les villageois pouvaient se demander ce qu'il se passait.

- Elly.

C'était sa manière d'attirer l'attention et de saluer en même temps. Peu bavarde et encore moins le « matin », ses amies s'étaient faites à ne pas avoir un accueil des plus chaleureux.

- N'importe lequel de ceux qui nous regardent pourrait faire un sacrifice décent.

Ca se voulait rassurant. Pour son amie en tout cas. Son regard vitreux croisa celui d'un villageois. Le pêcheur était de sortie. Roise ne s'en occupa pas plus que ça. Il allait sûrement ravitailler l'auberge en poissons, ou rapporter qu'il avait vu le Fisher, peut-être.. Ce n'était pas la plus grande occupation de la jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Elizabeth Adams

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 13
Emploi : Tyran officiel.

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Dim 2 Déc - 10:32

Sans pour autant compter les années, nous continuions à égrainer les jours. Sans espérer en voir la fin. Nos semaines ne se résumaient qu'à deux uniques jours : le Jeudi et le Vendredi. Le Jeudi étant consacré à prier pour trouver une nouvelle victime, le Vendredi étant consacré à prier pour sauver sa vie. Même si de prières nos espoirs n'avaient que le nom, tant la foi ne se matérialisait plus pour nous que par les murs à peine rassurants de l'église.

Et pourtant la nuit séparant le Mercredi du Jeudi était aussi banale qu'elle était lourde de sens. Elizabeth la passa une fois de plus plongée dans une obscurité absolue, à peine tranchée par la flamme agonisante de la lampe posée sur son bureau. C'est lorsque la lumière de l'appareil se fut éteinte d'elle-même et qu'un rayon de soleil traversa finalement le volet abîmé que la jeune femme arrêta finalement de fixer le mur qui se trouvait devant elle pour se lever lentement et se diriger vers une nouvelle journée où le temps ne serait que vestige du passé.

Observant avec lassitude son reflet dans le grand miroir qui trônait fièrement sur l'un des murs de la pièce, Elizabeth se félicita d'avoir renfloué sa réserve de maquillage grâce à la bonne volonté d'une étrangère qui n'en aurait de toute façon plus besoin. Elle, elle pourrait au moins masquer ses cernes, même si cela la rendait encore un peu plus pâle que d'habitude.

Une goutte de pluie vint la saluer lorsque la porte de la Mairie se referma derrière elle. Elizabeth n'était jamais à l'aise dehors, et ce malgré son rang. C'en était peut-être même la raison principale. Mais rester enfermée toute la journée ne lui plaisait guère plus. Et puis surtout, son instinct de survie l'avait convaincue de sortir, presque comme pour aller à la chasse en vérité. Il faudrait trouver un sacrifice et le trouver vite.

Elizabeth tourna lentement son regard vers la voix qui venait de l'apostropher, croisant de ses yeux rubis ceux aux allures de mort de Roise. Elle répondit à son salut d'un geste de la tête, silencieuse. À la suite de la remarque de son amie, un sourire se dessina sur les lèvres d'Elly alors que ses yeux se posaient sur les visages des quelques villageois de sortie. Un sourire qui tenait du réflexe sans saveur. Sa faiblesse était-elle si perceptible ? Sûrement, quand il s'agissait d'une de ses amies.

"Probablement, oui."

Elles n'auraient de toute façon pas le choix. Il allait falloir trouver quelqu'un. Mais autant essayer de rendre ces sacrifices utiles. C'est pour cela qu'elles n'hésitaient pas à se renseigner sur la situation du village auprès des personnes les plus aptes à leur apporter une lumière qui leur permettrait de faciliter leur choix. Son attention fut attirée par les pas d'un homme.

"Lysander."

Elizabeth avait élevé la voix, ni trop, ni trop peu, juste assez pour signifier clairement au pêcheur de s'approcher et de venir à elles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Lysander Knight

Inscription : 30/11/2012
Messages RP : 9
Emploi : Pêcheur

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Dim 2 Déc - 15:15

Il était sorti de très bonne heure aujourd’hui. Avant même que le soleil ne se soit levé, à vrai dire. Ce n’était dû à un zèle excessif ou à une subite envie d’aller se balader, non. Mais il avait été tiré de son sommeil par des bruits assez inquiétants. Des craquements, des bruissements à moitié noyés par le bruit des vagues qui s’échouaient sur la côte. Mais suffisamment sonores pour parvenir à ses tympans. Surpris, il resta allongé un moment sur sa couche sommaire, tendant l’oreille, essayant de distinguer ce qui pouvait faire ce bruit. Se pourrait-il que le Fisher venait lui rendre une petite visite ? Mais l’attente eut raison de lui. Se jetant hors de son lit, il s’étira paresseusement et s’habilla chaudement, bien décidé à aller affronter… ce qu’il y avait dehors. S’il y avait quelque chose.

Il s’avéra que non, il n’y avait rien. Du moins, il ne distingua rien. Le brouillard était de sorti et l’obscurité ambiante ne l’aidait pas vraiment. Il avait dû rêver, c’était la seule explication possible. Soupirant, il descendit sur le ponton et se dirigea d’un pas lent vers son bateau, malmené par les moutons d’écume soulevés par le vent furieux. Autant aller pêcher et surprendre les poissons. Ce n’est pas comme s’il avait nettement mieux à faire. Faisant voile vers les lieux les plus poissonneux, il fredonna doucement un chant appris auprès de l’ancien pêcheur. Un chant porte-bonheur évidemment, pas un chant d’ivrognes, car, c’est bien connu, les marins sont tous superstitieux.

Mais malgré ça, la pêche fut un désastre. Il eut beau arpenter les flots, laissant trainer son filet dans le sillage du bâtiment, rien n’y fit : il n’attrapa pas le moindre poisson. Pourtant, son filet n’était pas troué. Peut-être devrait-il resserrer les mailles… Puisque bon, il fallait bien avouer qu’un cageot d’algues n’allait pas vraiment aider à nourrir le village. Dépité, il reprit le chemin vers la côte : le soleil s’était levé, il n’arriverait à rien de plus. Et dire qu’on était jeudi. S’il y a bien un jour il ferait mieux fait de ramener un chargement de poissons en tout genre, c’était aujourd’hui. Histoire de prouver que non, ce n’était pas un tire-au-flanc, que non, personne ne pourrait faire mieux que lui. La journée s’annonçait mal.

Une fois sur la terre ferme, il prit la direction du village, jetant un dernier coup d’œil au ponton. Rien d’inhabituel. D’un pas rapide, quoiqu’un peu trainant vu qu’il trébucha pas moins d’une dizaine de fois – c’était bien la dernière fois qu’il se levait aussi tôt – il arriva enfin à la hauteur des premières maisons. Ralentissant un peu, il prit une démarche assurée, levant le menton et toisant les autres villageois avec arrogances. Faites place devant le pirate. Même s’il n’était qu’un simple pêcheur. Il déboucha sur la place centrale, marchant droit sur l’auberge. Il fallait qu’il prévienne l’aubergiste que sa pêche avait été loin d’être fructueuse. Une chevelure rousse attira son regard. Roise O’Connell. Que faisait-elle dehors, en compagnie d’Elizabeth Adams ? Le moins il avait affaire au Conseil, le mieux il se portait. Surtout quand il tentait de choisir un sacrifice. Essayant de se faire aussi discret que possible sans paraitre suspect, il détourna le regard et continua sa route. Encore quelques enjambées et…

« Lysander. »

Loupé. Se forçant à rester calme, il fit demi-tour et se dirigea vers les deux jeunes filles. Il n’avait rien fait de mal et personne ne savait manier les filets de pêche mieux que lui, il en était certain. Et il n’avait pas d’apprentis. Tout devrait bien se passer, non ? Il restait des étrangers, encore. Il expira doucement, tentant de se rassurer. Il s’arrêta à distance convenable des membres du conseil. Autant par respect – il était trempé et sentait l’océan, voire peut-être les algues – que pour échapper à l’odeur entêtante qu’exhalait Roise.

« Ayé, mesdemoiselles, qu’est-ce que je peux pour vot’service ? »

Une fois n’est pas coutume, il était resté poli, pas de bravades intempestives. De toute façon, ce n’était pas le genre de personne en compagnie desquelles on se permettait des écarts de conduite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Roise O'Connell

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 10
Emploi : Fait partie du Conseil, garde un oeil sur le registre de l'auberge, fumeuse de fleurs avant tout

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Dim 2 Déc - 18:04

Roise redirigea son regard vers le jeune pêcheur lorsque son amie l'interpella. Ce qu'elle lui voulait ? La rouquine en avait une petite idée. Elle avait beau chercher autour de lui, Roise ne voyait rien qui pouvait ressembler de près ou de loin à une cargaison de poissons. L'aubergiste ne lui avait pas non plus confié que la pêche du jour avait déjà été livrée... Mais l'aînée du Conseil n'en avait pas tenu compte, pensant que les bestioles arriveraient plus tard dans la matinée. Elle en doutait sérieusement maintenant.

Un léger signe de tête pour saluer Lysander, Roise était peut-être plus haut dans la hiérarchie maintenant, mais ne se laissait pas gagner par l'impolitesse et la rudesse de certains qui, avec ce contexte différent de notre jeunesse, s'étaient mis à manquer de civilité. Ils n'étaient plus beaucoup à se promener dans les rues, c'était la bonne nouvelle.

- La pêche a-t-elle été bonne, Lysander ? Demanda Roise de sa voix rocailleuse et vide de ton.

Les questions pièges n'étaient pas rares venant du Conseil. Un mensonge se devinait très vite, les jeunes femmes avaient de l'expérience dans ce domaine maintenant. Tenir tout un village, choisir qui devait partir et qui devait rester... On ne s'entourait plus que de bons éléments. Knight en faisait partie. Du moins, jusque là, Roise n'avait pas eu à s'en plaindre. Mais s'il perdait la main, dans son métier.. Ah... Qui pouvait savoir ce qu'il se passerait ? A sa connaissance, personne à l'heure actuelle ne pouvait reprendre l'affaire, et tous avaient besoin de poissons.

La jeune femme détourna son regard vers Elizabeth en attendant ses mots. Elle aussi devait bien savoir qu'il était trop tôt pour mettre en danger le seul pêcheur du village. S'il le fallait, Roise irait elle-même apprendre le métier ! Si lui en était capable, pourquoi pas elle ? Elle et sa surestimation de ses capacités. Si on l'écoutait penser, à elle seule, elle ferait tourner le village.

En tout cas, ne pas faire bonne figure un jeudi, juste avant la réunion, on ne pouvait pas dire que c'était un bon point pour lui. Il avait intérêt à bien choisir ses mots s'il ne voulait pas finir sur la liste des personnes inutiles à la société et à écarter dans un futur proche. Oui, le Conseil tenait évidemment ce genre de liste ! Jamais écrite... On ne savait jamais.

- Le Fisher ?

Sous-entendu, « des nouvelles de cette gentille bestiole ? Se pourrait-il que tu aies été dérangé par celui-ci pendant ta pêche ? ». Mais dans le fond, la seule préoccupation de Roise était la pêche. Sacrifier Lysander ou un autre... Tous les habitants de Collinstown s'étaient connus sous un autre jour il y a de cela bien, bien longtemps. C'en était presque triste de voir que les liens entre les gens n'étaient plus les mêmes, que les rêves avaient disparus... La seule chose importante était le sacrifice, tout ça pour prolonger des vies, ironique, n'est-ce pas ? Et puis, à quoi bon continuer de vivre pour revoir les mêmes événements se passer toutes les semaines ? Qu'allait nous réserver la malédiction cette semaine ? Roise n'avait pas d'autre motivation que les vies de ses amies, après tout.

Le grand blond n'avait qu'un an de plus qu'elle. Bien évidemment qu'ils s'étaient connus avant tout ça. Pourtant, le temps effaçait bien des souvenirs, et qu'importe ceux qu'ils partageaient encore, la petite Roise, discrète et bonne qu'à jouer du piano était loin, beaucoup trop loin pour la rattraper. Restant debout, droite comme un piquet, les yeux morts et le teint blafard, le vent dans ses cheveux, elle n'avait plus grand chose de la petite fille que tous avaient connue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Elizabeth Adams

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 13
Emploi : Tyran officiel.

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Dim 2 Déc - 19:55

Elizabeth fixa pendant un moment, proche de l'éternité en cet instant, l'homme qui leur faisait face de ses yeux sanglants ; ils n'étaient de rubis que pour ses amies, bien évidemment. Assurément, Lysander était un élément clé de Collinstown, et le perdre serait tragique, essentiellement pour leurs assiettes, tant le poisson avait pris une place importante dans leur alimentation. Elizabeth le savait, et aussi paranoïaque était-elle, elle savait rester raisonnable et ne souhaitait pas se conduire à la mort, même si entre mourir de faim ou des mains d'une créature, elle n'avait aucune préférence. Dans tous les cas, elle se voyait mal un filet dans les mains et de l'eau jusqu'à la taille.

"Pas de poisson pour aujourd'hui, dommage. Espérons que la chasse nous porte plus chance que la pêche."

Quant au Fisher, elle espérait bien qu'il laisserait ses palmes loin d'ici, ils s'en porteraient tous bien mieux. Sur ce point, Lysander avait le mérite, en plus de nourrir le village, d'oser affronter la créature marine. Dans un soupir au bord de l'imperceptibilité, Elizabeth reporta pendant quelques secondes son attention sur les villageois qui les observaient du coin de l’œil. Ils tournèrent bien vite la tête. Peur et méfiance tissaient entre tous de profonds et dégoûtants liens.

Son regard se reposa sur le pêcheur.

"Comme la semaine est vite passée... Ne trouvez-vous pas ?"

Elle ne tournerait pas longtemps autour du pot, elle n'était pas là pour commérer (quoique) et parler météo. Elle se passerait bien d'un nouveau cauchemar, tout comme elle se doutait bien que Lysander se passerait bien de servir de sacrifice. Et ils s'en passeraient probablement tous. Du moins ceux ayant encore une once de logique humaine.

"La mer ne se montre pas toujours généreuse, nous ne vous en tiendrons pas rigueur, soyez rassuré. Mais peut-être pourriez-vous nous aider dans notre -ô combien difficile- décision hebdomadaire ?"

Peut-être quelqu'un qui ne l'aimait pas et qui avait saboté son bateau. Cela leur irait très bien. Et si ce n'était pas pour cette semaine, elles le garderaient pour la semaine suivante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Lysander Knight

Inscription : 30/11/2012
Messages RP : 9
Emploi : Pêcheur

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Lun 3 Déc - 14:17

Lysander pâlit face aux questions de Roise. Ça y est, il allait mourir. On allait le sacrifier. Un nœud lui noua le ventre, son cœur s’accéléra. Il ne voulait pas passer l’arme à gauche de cette manière. Tant qu’à faire, il aurait préféré mourir en pleine mer, lors d’un combat épique contre une quelconque créature marine, ou en plein milieu d’une tempête, alors qu’il tentait vaillamment de rapporter son chargement à bon port. Tout à sa peur de finir sacrifier, il resta silencieux, tentant de se reprendre, de se calmer, pour pouvoir fournir une réponse cohérente. A vrai dire, il se demandait déjà s’il parviendrait à courir assez vite pour semer les deux membres du conseil et aller se jeter dans l’eau, à la recherche du Fisher. Histoire de finir sa vie dans le feu de l’action et non sur une potence. Chassant ses pensées suicidaires, il ouvrit la bouche pour répliquer… Avant de la refermer aussitôt. Elizabeth venait de prendre la parole. Et on n’interrompait pas un membre du Conseil. Jamais.

Il n’en crut pas ses oreilles. Le soulagement l’envahit. On ne lui tiendrait pas rigueur de sa malchance à la pêche. Pour un peu, il aurait pu se mettre à danser en plein milieu de la place. L’apaisement pouvait faire faire bien des choses stupides. Il tenta de maitriser les tremblements qui lui parcouraient le corps : non seulement il avait froid, mais il fallait avouer que le coup de stress l’avait ébranlé. De toute façon, il fallait qu’il reprenne la parole, il ne pouvait se permettre de rester silencieux. Expirant lentement pour se calmer, il parvint cependant à parler d’une voix assurée.

« La pêche a été catastrophique aujourd’hui, aye, m’dame… La mer était bien plus agitée que d’habitude, ça a dû faire fuir les poissons. Ça ou le Fisher. Me semble l’avoir aperçu au loin. C’est généreux de votre part de ne pas m’en tenir rigueur, merci… »

Avalant nerveusement sa salive, il se dit qu’il aurait bien besoin d’un verre. Et d’une cheminée aussi, dans une pièce à l’abri de la pluie et du vent, qu’il puisse sécher. Heureusement qu’il était de constitution assez robuste. Il porta sa main droite à sa nuque, dévoilant accidentellement la crosse du pistolet – inutilisable – qu’il portait toujours sur lui, et se massa la base du crâne. Elizabeth lui demandait-elle de désigner une personne à sacrifier ? Il ne savait que répondre : il n’osait pas dévoiler un nom, de but en blanc, de peur que ce ne soit qu’un piège tendu par le Conseil. Tout était possible, même le pire. Surtout le pire, en fait.

« Pour sûr que la semaine est passée vite, M’dame. J’ai l’impression de l’avoir passé à réparer mon rafiot, aye. Toujours des problèmes de quille et de voiles. M’donnerait presque envie de le laisser en rade et de retaper la carcasse d’un autre bateau, ça tiendrait p’tete plus longtemps. »

Il n’osa rien ajouter de plus, ayant déjà murmuré les derniers mots au lieu de les prononcer avec le même ton ferme, qu’il avait employé au début. Parce qu’il ne savait pas quelles conclusions elles pourraient en tirer. Et que ça l’inquiétait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Roise O'Connell

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 10
Emploi : Fait partie du Conseil, garde un oeil sur le registre de l'auberge, fumeuse de fleurs avant tout

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Mer 5 Déc - 11:45

Devant le silence du pêcheur, Roise ne se montrait pas plus compréhensive, ni plus douce, ni plus rien d'ailleurs, elle restait plantée là à le fixer, attendant une réponse. Il pouvait être heureux qu'Elizabeth vienne à son secours pour plus ou moins donner toutes les réponses -et bien plus encore- à sa place. Roise n'était pas du genre à rendre plus facile la vie des gens, quand elle avait quelque chose en tête, c'était difficile de lui faire penser à autre chose. Si son amie n'avait pas été là, Lysander aurait peut-être passé un plus mauvais moment. Mais bon ! Devant le Conseil, à la réunion, la jeune femme restait objective, si elle avait dû raconter cette rencontre, le jeune homme n'aurait pas eu plus de problème. Juste très peur pour sa vie.

- J'irai trouver le chasseur.

Même si ça signifiait aller le chercher jusque dans la forêt, on pouvait être sûr que Roise tiendrait sa parole. Pire qu'un chien avec son nonos, elle ne lâchait rien. Et puis de toute façon, il fallait bien que l'on sache si quelqu'un avait pu rapporter quelque chose... Si tout commençait à se faire rare, ce ne serait pas les cauchemars qui auraient raison d'eux, mais la faim qui décimerait tout le village. Ils avaient tenu tout ce temps, ce serait bien dommage d'en arriver là.

Enfin, Lysander avouait sa malchance... Maintenant qu'il n'avait plus rien à craindre. En tout cas, il leur apportait une plutôt bonne nouvelle, le Fisher n'était pas la cause de tout cela et il n'était pas près de la côte. S'il avait été là, pour sûr qu'il s'en souviendrait !
Roise observait le jeune homme sans donner l'impression de cligner des yeux, elle avait remarqué sa crosse à la ceinture, elle avait dirigé son regard droit dessus dès que le mouvement avait soulevé sa veste. Il n'y avait rien de mal à se protéger, s'il avait voulu les dégommer... Na, il y avait bien d'autres choses à craindre.

Les aider en leur donnant le nom du prochain sacrifice ? Roise n'y croyait pas trop. Il était une des rares personnes à pouvoir ravitailler le village, si quelqu'un lui voulait du mal, la personne en question cherchait vraiment la merde. Non seulement elle aurait le village à dos, mais le Conseil n'en ferait sûrement qu'une bouchée sans tarder. Non, ce n'était pas une bonne idée.

- Hisolda pourrait régler ce problème de voile. Dit-elle, s'adressant à Elizabeth.

Quant au reste, le pêcheur savait sûrement quoi faire, il pouvait être aidé par les autres villageois. Le seul problème était de trouver la matière première, la laine, pas toujours facile ces temps-ci. Mais bon, ce n'était pas son boulot, elle avait autre chose à faire.

[Désolée du petit temps de réponse, pas trop en forme ces derniers temps *dort debout*]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Elizabeth Adams

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 13
Emploi : Tyran officiel.

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Ven 7 Déc - 17:18

"Bien... Bien..."

Elizabeth ne pu réprimer un léger soupir. Évidemment, rien ne se montrait jamais facile ici, et elle n'était pas étonnée qu'on ne daigne pas lui offrir le nom d'un sacrifie sur un plateau d'argent. Mais bon, voilà qui lui aurait tout de même été d'une grande aide !

D'un geste de la main elle recoiffa rapidement ses cheveux dérangés par le vent qui soufflait régulièrement, entraînant avec lui quelques fines gouttes d'une pluie glacée. Elle se perdit un instant dans la contemplation d'un nuage sombre qui riait au-dessus d'eux et de leur village aussi sombre que lui, réfléchissant. Puis reporta son attention sur ses interlocuteurs.

"Nous ne savons pas de quoi demain sera fait mais, visiblement, nous devrons faire avec l'une des pauvres âmes venues se perdre ici."

Ces dernières paroles avaient été prononcées alors qu'elle posait son regard sur Roise, le choix d'un sacrifice la concernant plus elle que le pêcheur auquel elles venaient de donner des sueurs froides. Elizabeth se drapa ensuite d'un profond silence alors qu'elle laissa ses yeux écarlates voguer en direction du phare et de la falaise du village.

"Dites-moi Lysander, lors de vos sorties en mer, récemment, avez-vous aperçu d'autres bateaux que le vôtre ?"

Une question qui tenait essentiellement de la curiosité, assurément. Mais cela faisait un moment qu'aucun étranger n'était venu s'échouer sur leurs récifs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Lysander Knight

Inscription : 30/11/2012
Messages RP : 9
Emploi : Pêcheur

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Dim 9 Déc - 15:01

« A… ayé… »

Très éloquent comme réponse, n’est-ce pas ? Mais il ne voyait que dire d’autre. Il se sentait presque paralysé, non à cause du froid – toutes ces années à naviguer sur les flots lui avaient permis de faire abstraction de cette sensation – mais à cause des regards méfiants que les rares villageois sur la place leur lançaient. Pensaient-ils qu’il était en train de les dénoncer, un après l’autre, au conseil ? Probable. Pourtant, il n’était pas vraiment du genre à faire des coups en traitre.

Il leur jeta un regard discret, avant de reporter son attention sur les deux jeunes femmes qui lui faisaient face. Il pouvait comprendre l’appréhension des villageois et des étrangers. Ils étaient sûrement en train d’essayer de grappiller des bribes de conversation, voir même de tenter de lire sur leur lèvre. Tout était bon pour se sauver, au final.

« C’est que, m’dame, les déchirures des voiles ont pas l’air très naturelles. Je sais pas si c’est l’Fisher mais c’est sacrément ennuyeux. »

Laissant sa main retomber à ses côtés, il se perdit dans ses souvenirs. En général, il ne faisait réellement attention à l’horizon, trop occupé à manœuvrer pour que le coque du navire ne soit pas réduit en charpie par les hautes vagues qui ne manqueraient pas de le tuer à la moindre incartade ou par le Fisher lui-même. Cependant, il examinait toujours avec attention les côtes, n’hésitant pas à y faire un tour à l’occasion, entre les vieilles épaves. C’était souvent là qu’il trouvait le matériel pour continuer à réparer son esquif.

« Ayé, m’dame, pas de nouveaux bateaux à l’horizon. Par contre, y a une nouvelle chaloupe qui s’est échouée sur la côte, pas plus tard qu’hier. La poupe était totalement broyée, ils ont dû arriver dans une sacré tempête pour que la coque soit dans un état pareil… Pourtant, l’bois semblait solide. Pas de trace de survivant, c’la dit. ‘Fin, s’il y en a, ils sont p’tet tombés sur le Fisher, l’était de sortie hier matin. »

Au moins, il avait pu leur donner une information depuis le début de la conversation. Cela le rassura quelque peu, même s’il se tenait encore sur ses gardes. Il eut une pensée pour les hypothétiques rescapés du naufrage. Il espérait qu'ils s'en étaient tirés, bien sûr. Mais s'ils venaient au village, à coup sûr, ils feraient partie des premiers sacrifiés. Peut-être qu'au final, mourir dans les flots serait un destin plus enviable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
PNJ
L'Etranger

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 9

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Lun 10 Déc - 20:39

Tel un corbeau agonisant qui pleure ses plumes de sang, le ciel grince et hurle, se couvrant d'une couverture sombre qui lui donne l'illusion d'être d'humeur nocturne. C'est un état d'âme habituel pour cet être dépressif et déprimant. Bienfaisant ? Peut-être pleure-t-il sur Collinstown avec l'espoir de la purifier de ses démons ? Si tel est le cas, voilà qui est bien peu efficace.

À travers ses nuages lugubres aux silhouettes affreuses, il avait rit lorsque les yeux s'étaient levés. Il avait rit en un roulement clinquant. Il avait rit à en perdre son souffle qui venait fouetter les visages fermés de ces humains perdus. Il avait rit à en pleurer abondamment.

Suivant la glaciale bourrasque et la pluie cinglante qui s'intensifiait fatalement, un vol de corbeaux aux ailes d'ébène se dispersèrent au loin lorsqu'ils entendirent le grondement de l'orage approchant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collinstown.forumactif.org



avatar
Le Conseil
Roise O'Connell

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 10
Emploi : Fait partie du Conseil, garde un oeil sur le registre de l'auberge, fumeuse de fleurs avant tout

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Lun 17 Déc - 1:04

Roise ne faisait aucunement attention aux gens aux alentours. Ses yeux ne se baladaient qu'entre Elizabeth et Lysander. Mais lorsqu'elle entendit celui-ci lui rapporter que les déchirures n'étaient pas dues au temps, elle fronça très légèrement les sourcils. A peine perceptible.

- Il serait plus probable que ce soit le Fisher. Si quelqu'un au village s'amusait au sabotage, il vaudrait mieux pour lui qu'il ne soit pas découvert. Faîtes attention aux allers et venues près du port lorsque vous le pouvez.

En effet, un saboteur au village... Il ne ferait pas long feu une fois son identité révélée. On était jamais trop prudents, un étranger pouvait être assez bête ou assez fou pour faire cela. Pour quoi, allez savoir, la vengeance, Roise ne voyait que ça pour le moment. Mais le Fisher restait tout de même la piste la plus plausible, moins « drôle » mais beaucoup plus plausible... Et pour se débarrasser de cette bestiole, rah, si seulement si c'était aussi facile.

Une âme perdue ici, effectivement, elles n'avaient pas le choix. Aucun villageois ne s'en plaindrait. Roise restait sans expression alors que son amie la regardait. Ce n'était pas une personne des plus démonstratives, c'était le moins que l'on pouvait dire.

- Le groupe des voyageurs doit toujours être dissout de toute manière.

Les derniers en vie n'avaient rien qui pourrait les aider ou même les intéresser d'après l'aubergiste, mais Roise ne voulait pas commencer une réunion, commencer à débattre et déballer ses informations, devant le pêcheur, après tout, ce n'était pas vraiment ses histoires. Il devait avoir autre chose à faire, trempé qu'il était, c'était d'une serviette dont il avait besoin, pas d'écouter les deux jeunes filles déblatérer sur ce groupe d'étrangers.

Une chaloupe échouée hier. Roise le rajouta inconsciemment à sa longue liste de choses à faire. Elle n'allait pas laisser ça sans aller regarder de quoi il s'agissait ! Enfin, si on ne commandait pas à d'autres personnes d'aller vérifier... Ca donnait justement une idée à la rouquine ! Pourquoi être seule quand on pouvait être accompagnée ?

- Nous devons vérifier. Voudr...

Roise stoppa net dans son élan et tendit lentement la main, paume vers le ciel. La pluie avait redoublé, s'abattant sur le village comme le couperet sur la nuque de sa victime, tranchante et glacée. Le temps de réaliser qu'il était l'heure de se mettre à l'abri, le grondement de l'orage réveilla la jeune femme de sa absence soudaine, au sec. On avait dû la traîner là. Et tout ce qu'elle trouva à dire...

- Nous vérifierons cette épave plus tard dans ce cas..

Oh ça lui arrivait d'avoir des absences, après les premières bouffées de sa cigarette magique, sans avoir mangé quoi que ce soit, il fallait pas s'étonner des effets secondaires.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Elizabeth Adams

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 13
Emploi : Tyran officiel.

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Lun 24 Déc - 11:05

"Bien, bien, bien..."

Se déversèrent alors sur ces quelques points de suspension toutes les larmes glacées du ciel. Elizabeth pesta. Il fallait qu'il pleuve lorsqu'elle se décidait à sortir. Sans parapluie, évidemment. Il semblait parfois que, tout autant que la ville et les créatures qui la arpentaient, la nature et le monde entier se décidaient à les maudire. C'en était aussi frustrant que désespérant. De concert, ils allèrent s'abriter sous le porche au climat plus clément de l'auberge. Alors qu'elle fixait la pluie s'écraser avec fureur sur Collinstown, Elizabeth sursauta légèrement lorsque le tonnerre gronda. L'orage. Voilà qui pouvait parfois s'avérer aussi dangereux que le plus terrible cauchemar. Elizabeth reporta son attention sur Lysander à la suite des paroles de Roise.

"Lysander, vous accompagnerez Roise jusqu'à cette épave lorsque le temps se sera montré plus clément. Sait-on jamais... Peut-être y trouverez-vous des choses dignes d'intérêt."

Tout était bon à prendre. Les sévères lois de la nature magnifiquement dépeintes ici-bas. Tant qu'elles resteraient au sommet de cette sombre chaîne, elles demeureraient seules reines de ce jeu sinistre. Tout étant bien entendu relatif.

"Bien. Pour ma part, je pense me retirer pour le moment. En vous remerciant pour vos précieuses informations, Lysander, et en vous souhaitant d'être plus heureux à la pêche à l'avenir..."

Elle ne s'encombra pas de plus qu'un signe de tête pour s'éclipser et quitter ses compagnons du moment. L'intérêt de s'étendre en plus de politesses était d'autant plus moindre que, dans le cas de Roise, elles se reverraient probablement très vite dans la journée.

Pour le moment, son objectif principal était de continuer son tour de la ville, soutenue cette fois par un parapluie, si possible.

[→ Vers: la Grande Place]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Lysander Knight

Inscription : 30/11/2012
Messages RP : 9
Emploi : Pêcheur

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Lun 14 Jan - 14:24

Les gouttes qui commencèrent à tomber du ciel le firent grimacer. Il était suffisamment trempé comme cela, merci bien, il n’avait pas besoin d’une autre douche froide. Il suivit les deux jeunes filles sous le porche : au moins étaient-ils à l’abri. Il observa la place : les rares curieux encore présents fuyaient l’orage tonnant, non sans leur jeter un dernier regard légèrement suspicieux. Il reporta son attention sur les jeunes filles. Avait-il bien fait d’insinuer que les déchirures étaient peut-être l’œuvre d’un étranger ? Pas que ce soit faux, bien sûr, jamais il ne se risquerait à mentir au Conseil, mais… S’il jetait un innocent en pâture ? Il secoua légèrement la tête pour chasser ces pensées : pour le moment, c’était chacun pour soi.

« Aye, m’dame, v’pouvez compter sur moi. »

Il inclina légèrement la tête devant Elizabeth et la suivit des yeux, tandis que cette dernière s’éloigner. Sa dernière phrase avait presque sonné comme une menace. S’il ne rapportait pas de poissons, il ne servait à rien au village. Et nul ne s’encombrait d’un boulet. Le message était clair. Il se tourna vers Roise. Il faudrait qu’il fasse visiter l’épave. Pas que ça le gêne, mais… Il se sentait très possessif vis-à-vis des côtes. C’était totalement idiot, bien sûr.

« C’quand vous voulez pour l’épave, m’dame. Ce s’rait p’tet plus sûr d’attendre que l’orage cesse, c’la dit. »

Qui sait ce qu’ils pourraient rencontrer… Et la pluie avait sûrement dû rendre l’escalier quasiment impraticable, devenant un danger mortel pour toute personne s’y aventurant. Cependant, la perspective d’aller inspecter l’épave et voir s’il y avait quoique ce soit d’exploitable l’exaltait. La curiosité le rongeait depuis qu’il avait découvert la carcasse. Cependant, il n’avait pas encore eu le temps de l’explorer en profondeur. L’occasion rêvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Roise O'Connell

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 10
Emploi : Fait partie du Conseil, garde un oeil sur le registre de l'auberge, fumeuse de fleurs avant tout

MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   Lun 14 Jan - 16:53

Roise regarda son amie s'éloigner puis reporta son attention vers le pêcheur. Il était d'accord pour l'accompagner à l'épave. Comme s'il avait le choix. La rouquine ne lâchait plus du regard Lysander et ne bougeait plus d'un poil. Elle avait laissé s'installer un silence glaçant durant quelques secondes après le conseil de Lysander. C'était effectivement plus prudent, même si Roise n'était pas plus dérangée que ça par le temps qui se déchaînait.

- Oui.

Court comme réponse. Elle était d'accord pour attendre le lendemain pour partir à l'aventure, après tout, elle n'allait nulle part, cette épave et si survivants il y avait, on serait au courant bien assez vite. La jeune femme commença tourner légèrement la tête vers le chemin qu'elle s'apprêtait à emprunter.

- Je vous rejoindrai sur la côte demain. Après votre pêche quotidienne.

Et, quel que soit le temps, il pouvait être sûr qu'elle serait là. Roise fit un pas, elle avait décidé d'aller voir le chasseur, prendre des nouvelles. Il devait faire son rapport lui aussi, après le pêcheur, autant rester dans le thème des vivres. Mais elle s'arrêta, marqua une pause et observa l'homme du coin de l'oeil.

- Apportez de quoi vous défendre.

Son ton était le même que toujours, peu expressif, neutre, sans vie. Roise ne voulait que le prévenir qu'ils risquaient de tomber sur de bien mauvaises choses et qu'il fallait être prévoyant.

- Bonne journée, Lysander.

Puis, la rouquine s'éloigna lentement, avec un air d'esprit errant, sous la pluie, sans craindre d'attraper mal, vers la maison du chasseur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la pêche aux infos   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la pêche aux infos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [INFOS]Les missions d'escortes
» [Infos]Empire planétaire.
» [CS:S] infos et mises à jour
» Infos Game & Watch
» ST-V Waku Waku Shinkansen...recherche d'infos et images

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collinstown :: Hors-RP :: Archives :: Archives RP-