Partagez | 
 

 Roise O'Connell, fleur du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Le Conseil
Roise O'Connell

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 10
Emploi : Fait partie du Conseil, garde un oeil sur le registre de l'auberge, fumeuse de fleurs avant tout

MessageSujet: Roise O'Connell, fleur du mal   Mar 27 Nov - 3:38







Bienvenue à Collinstown



NOM : O'Connell née Breslin
PRENOM(S) : Roise, Aveleen
SURNOM(S) : Ses amies l'appellent Rosie, et les enfants lui donnent des surnoms en référence à son odeur ou à ses yeux de « démon ».
AGE : 25 ans
SEXE : Féminin
PROFESSION & ETRANGER/VILLAGEOIS : Fait partie du Conseil
ORIENTATION : Peu importe




Physique & mental



PARTICULARITES PHYSIQUES :
Quelque que chose que l'on ne peut pas spécialement remarquer sur sa photo, mais Roise est très grande pour l'époque et sa famille a bien eu du mal à lui trouver un mari à cause de cela. Un mètre soixante-dix-huit, ce n'est pas rien pour une fille. Roise a beaucoup pris de son père, qui était un géant.

Très grande et n'ayant que la peau sur les os. Roise n'a jamais eu un grand appétit, et encore moins maintenant, elle a son coupe-faim. Elle est très agile et souple et court bien plus vite que vous. Pas la peine d'essayer de la semer par la course, vous seriez surpris de son endurance. Elle n'a cependant pas la meilleure droite, mais bof, elle préfère attaquer au couteau de toute façon, ça compense !

Roise a les yeux bleus vitreux, vides, aux pupilles dilatées et, la plupart du temps, tachetés de rouge. Roise ne dort que très peu, si vous cherchez une explication, mais ce n'est pas la seule. Sa petite drogue lui donne cet air si vide, presque réduit à l'état de cadavre elle-même, devenant de plus en plus pâle à chaque bouffée. Heureusement que ses taches de rousseur lui rehaussent un peu le teint.

La demoiselle aime « emprunter » les vêtements des étrangers. Après tout, ils ne risquent plus de les réclamer... Elle ne s'habille jamais avec des robes, elle a toujours eu horreur de ça, alors quand le chaos a commencé à s'installer et que plus personne n'avait à dicter sa conduite, Roise s'est habillée comme elle avait toujours voulu le faire : en homme. Pantalons, chemises, vestes et chapeau haut de forme, pourquoi s'en priver ? Et puis les étrangers ont commencé à affluer et elle n'avait plus que l'embarras du choix ! Même les filles portaient des pantalons, si c'est pas magnifique d'avoir des vêtements qui nous plaisent et à note taille ! Roise reste tout de même dans les tons discrets, ayant un esprit de prédateur, elle déteste être repérées à vingt lieues.



PSYCHOLOGIE :
Si l'on remarque tout de suite quelque chose chez Roise, c'est bien son calme à toute épreuve. Elle fait même froid dans le dos, sa voix rocailleuse due à la fumette, ses mouvements lents et son regard mort font d'elle une personne que l'on peut qualifier de bizarre. Elle peut même mettre un temps avant de vous répondre, comme s'il fallait que ça monte jusqu'au cerveau. Pourtant, elle n'est pas toujours comme ça... Et tous ont déjà vu son autre visage, alors tous préfèrent ce côté ci. De loin.

Se droguer c'est la passion de Roise. Elle passe la majorité du temps dans sa chambre, allongée au centre sur le tapis et à fumer sa propre mixture dont l'ingrédient secret est évidemment cette fleur si spéciale qui pousse dans le cimetière. Passer sa nuit à fixer le plafond, c'est merveilleux, n'est-ce pas ? On peut même l'entendre rire parfois. Et quand ça arrive, c'est que vraiment, le plafond a fait une bonne blague. Il lui arrive souvent de s'endormir sur ce même tapis, pourquoi utiliser un lit quand on peut dormir à même le sol ? Un lit, c'est trop mainstream. La mairie n'a jamais pris feu ceci dit, prions pour que cela continue.

Si la drogue l'endort parfois, elle peut avoir un tout autre effet les autres fois. Et ce sont ces autres fois où il vaut mieux ne pas la croiser. Le moindre de regard de travers et Roise pourrait le prendre pour elle, déclenchant tics et rires nerveux, une étrange violence accompagnée d'un certain.. Erotisme. L'attitude de Roise en devient limite malsaine, mettant mal à l'aise, et pourtant, si vous saviez comme elle se fiche de ce que vous pouvez penser. Elle sait très bien que vous avez peur, vous aurez l'impression qu'elle le sent. Avec son odorat. Et si vous n'avez pas peur ? Ce n'est qu'une question de temps voyons.

Roise est une femme sûre d'elle, peut-être un peu trop. Elle se croit capable de tellement de choses, et pourtant, seulement le quart peut être réalisable. Fuir devant un monstre ? Bwah, non, elle peut le battre, les doigts dans le nez ! Le nombre de fois qu'elle a pu prononcer sa phrase favorite « Je m'en occupe » et ce même nombre de fois qu'on a dû l'empêcher d'aller s'en occuper... Très peu consciente des dangers, la jeune femme prend des risques parfois complètement inutiles, mais ne mettra jamais volontairement en danger les personnes auxquelles elle tient.

Vous aurez donc l'impression que la plus âgée des membres du Conseil n'a peur de rien. C'est faux. Elle n'a que très peu à perdre, nuance. On pourrait croire qu'elle ferait absolument tout pour ses amies, mais la vérité autrement plus triste. Si elle peut leur sauver la vie, Roise le fera sans une once d'hésitation, même si cela inclus de perdre la sienne car elle estime n'avoir rien à faire ici. Le monde après la malédiction est devenu si sombre et tout le monde regrette la vie du village avant le drame, mais pour elle, rien n'a réellement changé. Les semaines passent, les mois, les années, quelle année sommes-nous ? Plus personne ne compte. Roise ne se sentait à sa place avant l'Etranger, elle ne se sent pas plus comme un poisson dans l'eau maintenant. La réalité est triste à dire. Mais Roise est complètement dépassée par les événements. Les fleurs du cimetière lui font voir un autre monde. Un monde où elle se sent bien et puissante. Un monde où elle veut rester nuits et jours.



EQUIPEMENT :
Le père de Roise était chasseur... Elle a toujours souffert du fait d'être une femme et donc, de ne pas avoir le droit d'apprendre et pratiquer. Depuis la mort de son père, ça va mieux.
Roise porte l'arbalète de son père, elle ne possède plus que six carreaux, c'est que ça se casse vite ! Mais elle fait toujours en sorte de les récupérer une fois la proie à terre. Son couteau de chasse est aussi très pratique, elle en prend soin comme de son propre enfant. Toujours caché dans sa botte, il permet une attaque rapide au corps à corps.




Biographie




CONTEXTE FAMILIAL :

A Collinstown, le père de Roise était réputé pour être un excellent chasseur, capable de s'orienter comme personne dans la forêt, de ramener assez de viande pour tout le monde. Tout le monde se souvient de son père comme d'un homme un peu bourru mais aux yeux vifs et aux talents incontestables. Roise a toujours admiré son paternel et a toujours voulu être comme lui. Cependant, elle n'a jamais réellement connu son père, jamais discuté avec lui ou montré qu'elle aussi, elle était capable. Son père est mort avalé par le Devour. Roise l'a appris par un survivant du massacre.
Sa mère était une femme très jolie, serviable et douce, qui s'occupait comme elle se devait de ses enfants. Elle avait toujours tout fait pour que Roise devienne une femme. Mais difficile de lutter avec un garçon manqué. Au fond, que Roise ne réussisse pas sa vie de femme déprimait sa mère. Elle-même n'avait eu qu'un rôle et avait échoué. De quoi déprimer, oui. Dieu
Roise a grandi avec ses deux frères. Ca a toujours été dur de s'imposer, surtout avec le caractère très effacé qu'avait la petite. Mais déjà plus grands, ils avaient réussi à créer un lien entre eux, comprendre qu'ils n'étaient pas que des étrangers avec lesquels on pouvait jouer h24.
La maison du chasseur est maintenant habitée par celui qui reçu les enseignements de son père. Roise n'y a plus jamais mis les pieds depuis la mort de celui-ci.

Comme vous l'aurez compris si vous êtes observateur, notre membre du Conseil est née Roise Breslin et s'appelle maintenant O'Connell. Oui, Roise est effectivement mariée. Pensez bien qu'à 25 ans, elle ne pouvait pas ne pas l'être ! A moins d'être vraiment laide. Mais ce n'est pas le cas. Right ? Mariée, donc. Par pur arrangement. Un homme qui acceptait de prendre pour épouse une grande femme... Lui-même étant très grand, ça n'avait pas plus choqué que ça à la cérémonie. Roise s'est mariée à 22 ans, ce qui est tard, et n'a jamais eu d'enfants.



CONTEXTE SOCIAL :
A part apprendre les choses basiques de la vie à l'école du village, il n'y a qu'une chose qu'on obligea Roise à apprendre : le piano. Ca faisait très classe, c'était une tradition du côté de sa mère. Alors Roise appris à jouer du piano avec un précepteur. Mais, ne possédant pas cet instrument dans sa petite baraque, un accord fut trouvé et, grâce au maire, petite Roise pu apprendre à jouer sur le piano de la mairie. C'est ainsi qu'elle connu Elizabeth, de cinq ans sa cadette. Mais le rôle de Roise n'était que de se marier et fonder une famille. Alors à part les bonnes manières... Non, elle n'a pas fait d'études.

Roise n'était pas quelqu'un de très entouré. En grandissant, elle s'était éloignée des autres filles du village, après tout, elle était l'une des plus vieille et la différence d'âge se faisait parfois sentir. Et puis, surtout, c'était une jeune mariée. Lorsque l'histoire d'Aghna arriva et qu'elle fut appelée à l'aide par le père de celle-ci, les liens avec Elizabeth et Hisolda se resserrèrent malgré tout, pour ne plus jamais se rompre.
Avec les personnes inconnues, Roise était et est toujours très indifférente. Ce n'est pas la personne à aller voir si vous cherchez de l'aide.

La jeune femme entretient une relation courtoise avec l'aubergiste. C'est à elle, le plus souvent, qu'il doit faire son rapport sur les étrangers qui logent dans ses chambres. Roise n'est pas très bavarde avec lui, mais il arrive qu'ils se rencontrent.



COLLINSTOWN :
Née un jour glacial d'hiver, Roise est une des rares fille de la famille Breslin, famille du chasseur. Chez les Breslin ne naissaient presque que des garçons, la petite rouquine était donc une réelle surprise. Mais bon, ayant été traitée comme un garçon la plupart du temps, avec ses deux frères, Roise était un véritable garçon manqué. Elle voulait chasser comme son père, mais il ne l'emmenait jamais... Ses frères lui apprirent tout ce qu'ils savaient sur la chasse et l'emmenaient s'entraîner avec eux, c'est comme ça que la jeune femme a pu apprendre à se servir des armes et à se défendre. Ce petit entraînement dura de bonnes années avant que leur mère ne le découvre et ne les punisse sévèrement. Les mamans et leur notion du danger...

Une fois mariée, Roise emménagea avec son mari et passa de longues années près de lui. Puis, quand Elizabeth décida de reprendre les choses en main et qu'elle l'invita à faire partie du nouveau Conseil, Roise quitta la maison et partie s'installer dans une chambre à la mairie avec ses deux dernières amies.

Pour la suite, vous la connaissez...



Joueur/euse



A-t-on affaire à une demoiselle ou un monsieur ? : Une demoiselle mes chers.
Votre prénom ou pseudo si vous le voulez bien : Cathy IRL, légèrement connue sous le nom de Néné pour Neverose, mais ici ce sera Roise.
Votre âge : 21 ans m'sieur !
Votre moyenne de connexion : En ce moment, souvent. Et si vous me voyez répondre à 4h du mat', sachez que je ne suis pas québécoise, je me connecte réellement à 4h du mat' heure française.
Comment avez-vous connu le forum ?  Très bonne question dîtes.
Avez vous beaucoup d'expérience en RP ? Je dois RP depuis plus de 6-7 ans maintenant.
Un dernier mot ? Mot.

Je reconnais avoir lu et accepté le règlement de Collinstown 
et m'engage à en respecter les termes.


Code : -

Roise O'Connell


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Le Conseil
Elizabeth Adams

Inscription : 17/11/2012
Messages RP : 13
Emploi : Tyran officiel.

MessageSujet: Re: Roise O'Connell, fleur du mal   Mar 27 Nov - 18:10

Non, je refuse, ta signature est de travers de deux pixels et demi...

Bon, non, je te valide hein, mais c'est bien parce que c'est toi, ok ?!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Roise O'Connell, fleur du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Main sans valeur et fleur
» Kamilia >>Un parfum de fleur envoûtant flotte dans les airs...
» Une fleur écossaise
» Mini fleur de Lys en freehand
» Fleur maladive. [Egarée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collinstown :: Commencement... :: Présentations des personnages :: Fiches des villageois validées-