Partagez | 
 

 Reflet blasant [Pv Redmund Breslin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Etranger
Fred Doen

Inscription : 31/03/2013
Messages RP : 2

MessageSujet: Reflet blasant [Pv Redmund Breslin]   Jeu 4 Avr - 17:11

Il ne comptait plus les jours, ne dormait presque pas la nuit, préférant consumer doucement son vice à la fenêtre. De belles cernes noires pendaient en dessous de ses yeux, ses joues étaient elles aussi creusées par la fatigue et une envie de se pendre commençait à poindre au fond de son esprit. Des choux, légumes à l'apparence aussi glauque que les gens les cultivant. Lui qui détestait ça, leur odeur était simplement un supplice qui s'ajoutait à la vie de Fred. Il ne se rappelait plus exactement dans quelles conditions il avait débarqué dans ce village. Il se souvenait de la route interminable se déroulant sous ses roues, puis du fond de sa bouteille de whisky après...

Mis à part des images floues de zigzags, un arbre s’abattant sur son pare-brise et un vent désagréable, rien. Il s'était encore une fois complètement foutu en l'air, buvant plus que de raisons, se retrouvant perdu dans ce village aux habitants vraiment étrange. Les mots tel que "bonjour/bonsoir" où "au revoir/ bonne nuit" semblaient tabou. Dans un sens ce n'était pas plus mal, devoir supporter l'un d'entre eux toute la journée l'énerverait.

Le vent semblait ne pas être trop frais cette nuit là, même presque agréable en y repensant. L'envie de sortir lui prit soudainement, qu'est-ce qu'il risquait de plus qu'en restant enfermé ici? Rien, si il devait mourir d'ennui autant le faire sous les étoiles, que sous une charpente craquante. Il enfila son manteau, vissa une clope à son bec, puis après avoir planqué ses affaires décida d'y aller. Il referma la porte derrière lui lentement, puis essaya de traverser le couloir en faisant le moins de bruit possible. Déranger l'un des locataires de l'auberge risquait de lui attirer des ennuis, à son humble avis, Fred en avait déjà bien assez. S'attirer les foudres d'une horde de pommés ne valait vraiment pas la peine d'être vécu, encore moins quand il n'avait aucun moyen de la locomotion pour sortir. Il faudrait bien qu'il se décide enfin à jour à demander si l'un des villageois voudrait bien le ramener vers la nationale, ou bien lui prêter un téléphone qui marche. Car le siens semblait avoir prit un sacré coup lors de l'accident. Le cadrent était fissuré, et il ne trouvait plus de réseaux. Une vraie galère comme Fred en avait l'habitude, une histoire merdique avec du matériel viable ce n'était pas amusant!

Une fois dehors, l'étranger se laissa porter par son intuition, la seule chose qui devait bouger dans le coin c'était la mer. Il y avait un phare qui s'allumait une fois sur trois, peut être aurait-il un peu de chance ce soir. S'éloignant de la culture de choux avec un haut le cœur, il réussit tout de même à allumer sa cigarette en passant à côté de l'étable à moutons. D'ailleurs... peut être que l'un d'eux était celui ayant mordu sa main l'autre soir. Les yeux de Fred croisèrent ceux d'une boule de laine, l'échange ne dura qu'un instant, pourtant le jeune homme avait sentit comme une certaine tension. Comment pouvait-il être tendu avec un mouton qu'il ne connaissait pas? Comment pouvait-il être tendu à cause d'un mouton tout simplement ? Tel étaient les questions qui trottaient dans la tête du jeune homme à l'instant ou il atteignit le phare. Bien sûre ce dernier ne marchait pas.

Laissant un soupir s'échapper de ses lèvres dans un épais nuage grisâtre, il se mit à regarder la mer qui était toujours aussi obscure. Quelques mots réussirent à sortir de sa bouche pour lui même avant que le phare ne s'allume soudainement:

-Je suis encore tombé dans un patelin très poétique ...

La lumière fut vive révélant une plage parsemée de carcasse de bateau, de coque éventrés, et de mats pliés. Bref c'était réellement hideux, et pas intéressant du tout. Pourtant, en pensant à tous les morts que ses bateaux avaient du faire en s'écrasant ici, une pointe de tristesse perça le cœur de Fred. Car au fond de lui, il était convaincu que plus de la moitié des bateaux présent sur ce banc de sable, du moins ce qu'ils en restent, s'étaient échoués. Il tira une nouvelle fois sur sa cigarette, laissant le phare s'éteindre de nouveau, ne laissant plus que pour seul source de lumières ses cendres rougeoyantes pendant au bout de sa clope.


Spoiler:
 


Créateur selon Deviant art de mon avatar: FeliceMelancholie.

http://browse.deviantart.com/art/Sketch-Suoh-Mikoto-329765230
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Villageois
Redmund Breslin

Inscription : 17/03/2013
Messages RP : 1

MessageSujet: Re: Reflet blasant [Pv Redmund Breslin]   Mar 9 Avr - 23:20

Redmund détestait la mer. Depuis l'incident il en avait même une peur bleue. Souvent, la nuit, il revoyait les images du corps de son fils, le visage bleu et rongé par le sel, les bras et les jambes couverts d'algues. Parfois son gamin avait les membres lacérés par les crochets du Fisher, parfois des traces de doigt autour de cou. La triste vérité c'était qu'il en avait presque oublié le véritable visage de son garçon. Et comment il était mort exactement. Il était si saoul ce jour là que les souvenirs lui revenaient à la figure en images floues comme une bonne torgnole. Ça faisait mal et même temps il n'avait pas conscience de ce qu'il se passait. Ce n'était pas comme s'il voulait se remémorer. De temps à temps, l'espace d'une seconde, il lui arrivait de croire que son môme était en vie. Puis il voyait les morveuses qui se prétendaient être ses filles, sa souillon de femme et il se rappelait que son garçon était bel et bien mort. Son garçon, son beau garçon. Son unique garçon. On ne l'avait plus jamais vu mettre un pied dans le cimetière. Pas même pour dire un mot au paternel. Ils payeraient.
Couvert de sueur, Redmund se redressa faisant craquer les lattes de son vieux lit. À lui aussi, il lui semblait ne pas avoir dormi depuis des jours, peut-être des années. Dix, vingt, cinquante, une centaine d'année. Le trentenaire était fatigué et pourtant au fond de ses os, de son estomac il y avait toujours cette rage, cette rancoeur qui chaque matin le levait de son lit et chaque soir l'y clouait. Oui ils payeraient. Lui aussi ne comptait plus les jours. Mais depuis bien plus longtemps. La seule qui importait maintenant c'étaient les cloches. Quand elles sonnaient, c'était vendredi soir. Quand c'était vendredi soir, c'était jour du sacrifice. Et là seulement, le temps avait son importance. Il tourna la tête sur le côté, observa sa femme qui dormait à poings serrés. D'habitude, il lui aurait cogné dessus. Puis il serait allé cogner sur les petites quand elles seraient venues voir ce qu'il se passait. Pourquoi fallait-il qu'elles soient toujours dans ses pattes celles-là ? Pourquoi fallait-il qu'elles soient encore là ? Un goût de rouillé derrière la langue, Redmund passa ses grosses mains sur son visage, essuyant sommairement la sueur et se leva doucement. En bon chasseur, il savait être silencieux quand il le voulait. Cette nuit, il était trop las pour se taper sa femme. Il lui fallait du changement. Un autre truc sur lequel se défouler. À travers la lucarne, il observa une ombre longer la bergerie. Une ombre humaine. Était-ce le messager ? Ce sale type avait l'art de rôder dans le village, magouillant à droite à gauche au bon vouloir des trois catins du Conseil. Ah le Conseil hein. Ça ne l'avait même pas étonné d'y retrouver son insolente de soeur. Elle aussi payerait. Il attrapa sa sacoche, enfila ses bottes et rangea son long couteau.

Le bruit des vagues réveillait en lui une envie de vomir. C'était presque s'il en avait le tournis. Et pourtant il était, pour une fois, tout ce qu'il y avait de plus sobre. Mais toute cette eau, cette eau salée, sombre qui allait, venait, allait, venait et s'éclatait contre la roche dans un bruit affreux d'eau broyée. Se retournant parfois pour voir si on le suivait, pour observer l'enclos, cet enclos rempli de sales bêtes, il s'approcha silencieusement de la silhouette tournée vers le rivage. C'était un inconnu. Un étranger plutôt. Un peu de changement tiens. Mais Redmund n'aimait pas les étrangers. Ce soir il était simplement curieux en plus d'être de mauvaise humeur. Le phare s'alluma, éblouit temporairement le villageois qui ne s'arrêta pas pour autant. Et quand la lueur fut passée, Redmund était là, à quelques mètres du jeune homme. De la future chair à canon. Un sacrifice du vendredi de plus. Il ne dit rien, se contenta d'observer cet objet qu'il tenait entre ses doigts et portait à sa bouche pour en tirer une fumée nauséabonde. Une cigarette. Il en avait déjà vu petit. Avait essayé adolescent par défiance envers sa mère qui hurlait que ça lui pourrirait les dents et le cerveau. C'étaient des produits rares, que les villageois qui voyageaient ramenaient parfois de la ville en disant que c'était le truc le plus en vogue dans la capitale. Dans ses souvenirs, elles puaient moins. Mais ce qui intriguait le plus le trentenaire c'était la couleur des cheveux de l'étranger. Lorsque le phare s'était allumé il avait cru qu'ils étaient rouges. Pas roux, rouges. Rouges comme le Démon. Il fronça les sourcils. À la seule lueur de la lune, il était difficile de maintenant de déterminer l'exacte couleur de sa tignasse.
Il vint à l'esprit de Redmund qu'il serait très facile de le pousser de la falaise. Mais il savait que désormais, l'étranger était précieux. Il savait aussi que le Conseil lui tomberait dessus s'il gaspillait. Et il n'avait pas du tout envie de devoir s'expliquer devant les trois garces. Surtout la brune, la fille du Maire. Rien qu'en voyant sa tête, il avait une furieuse envie de l'étrangler. À chaque fois. Cette fille descendait directement du Diable. Enfin, on ne lui interdisait pas non plus de chercher des noises aux étrangers si ça lui chantait. Pas encore. Toutefois, il se contenta de rester planté là, immobile, muet, dévisageant l'inconnu avec un regard inquiétant. On verrait bien comme il réagirait en le voyant. S'il ne l'avait pas déjà vu.

Hors Jeu:
 



« And you once said I wish you dead you sinner. I'll never be more than a wolf at your door for dinner and if I see you 'round like a ghost in my town, you liar, I'll leave with your head oh I'll leave you for dead, sire.
You were sharp as a knife to get me. You were a wolf in the night to fetch me, back... The wishes I've made are too vicious to tell. Everyone knows I am going to hell. » Phildel, The Wolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Etranger
Fred Doen

Inscription : 31/03/2013
Messages RP : 2

MessageSujet: Re: Reflet blasant [Pv Redmund Breslin]   Lun 22 Avr - 16:57

Ses yeux suivaient distraitement le mouvement des vagues, la pénombre donnait d'étrange formes à ces dernières. Intriguait Fred laissa aller son imagination, croyant voir des crocs s'engouffrant sur eux même, s'entre déchirant dans une violente danse sans fin. Si la mer était toujours aussi mauvaise, le cimetière de machines aux pieds de la falaise s'expliquait déjà mieux. Le phare s'alluma de nouveau, éclairant une direction encore différente, l'étranger cru voir une silhouette passer dans la lumière, puis une fois éteinte il se rassura en pensant avoir rêvé. Un haussement d'épaules suivit d'un jeté de cigarette en direction de la plage lui permit de sortir de ses songes. L'air était frais, mais loin d'être agréable la région n'inspirait vraiment rien de bon au jeune homme qui commençait même à s'inquiéter. Il pivota pour s'en aller puis croisa le regard d'un homme lui étant inconnu, la présence de ce dernier éveilla un fort sentiment de peur, entraînant chez Fred un réflexe qui manqua de lui coûter la vie.

En effet le saut qu'il accomplit le propulsa au bord de la falaise, ne manquant pas d'un minimum d'équilibre et de chance il parvint à se stabiliser en gesticulant avec ses deux bras. Battant l'air de ces dernier comme si ils étaient pris dans des ventilateurs, avant de tomber à genoux le corps tremblant. Il resta là quelques secondes à reprendre son calme, contrôlant son souffle sans lâcher des yeux l'étrange homme se tenant désormais devant lui. Après s'être calmé l'envie de lui mettre son poing dans la figure traversa l'esprit du jeune homme, mais tentant de se contenir il se releva lentement en s'écartant du précipice. Il n'avait vraiment pas envie de rejoindre les épaves, il n'avait pas échappé à une bande de bandits pour terminer dans un endroit comme celui là.

Une odeur d'alcool frelaté agressa les narines de Fred qui comprit très vite d'où elle provenait. L'homme était un véritable colosse pourtant ce qui embarrassait le plus Fred chez lui, c'était ses yeux. Pourquoi il le regardait comme ça, avait-il fait quelque chose de mal? Peut être que cet homme était un villageois ayant pour habitude de venir ici la nuit, histoire de réfléchir et que Fred par sa présence le dérangeait dans son rituel? Un marin? La carrure et l'odeur d'alcool pouvait le laisser penser. L'obscurité ne permettait pas à Fred de dévisager l'inconnu, ni de voir si ce dernier représentait un réel danger pour lui, en tout cas une chose était sûre. Il n'était pas à son aise et le sinistre regard de l'homme se tenant devant lui n'aidait en rien à diluer cette gêne.

L’éventualité de cogner ce qui s'avérait être un véritable géant aux yeux de Fred était belle et bien morte enterré sous une tonne de lâcheté et de peur. Se massant le front il essaya de s'excuser, entamant la conversation calmement:

-Désolé vous m'avez surpris... je peux vous aidez?

Il restait sur ses gardes, n'arrivant pas à complètement se rassurer, le regard de cet homme éprouvait durement ses nerfs. Fred avait un mauvais pressentiment, à force de galères surmontée, d'embrouilles résolues il commençait à flairer ces dernières à des kilomètres.


Créateur selon Deviant art de mon avatar: FeliceMelancholie.

http://browse.deviantart.com/art/Sketch-Suoh-Mikoto-329765230
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Reflet blasant [Pv Redmund Breslin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Reflet blasant [Pv Redmund Breslin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» reflet des eaux > batiments
» Comment transferer un script de Reflet à Mir:ror !!! HELP
» reflet CVS
» cree des reflet annimé dans l'eau facilement
» reflet d'acide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collinstown :: Périphérie de Collinstown :: La Falaise :: Le Phare-